• Saint-Cézaire sur Siagne

    Le village qui domine la vallée de la Siagne sur 450 mètres
    En savoir +
  • Saint-Cézaire sur Siagne

    PanneauPocket, l'application mobile pour recevoir des actualités et événements locaux de St-Cézaire sur Siagne
    En savoir +
  • Saint-Cézaire sur Siagne

    Un panorama époustouflant sur les Alpes d'Azur
    En savoir +
  • Saint-Cézaire sur Siagne

    Le village médiéval qui cultive ses traditions d'antan
    En savoir +
  • Saint-Cézaire sur Siagne

    Situé à 450 mètres d'altitude, St-Cézaire bénéficie d'une situation exceptionnelle entre la mer et la montagne
    En savoir +
  • Saint-Cézaire sur Siagne

    La Siagne, un trésor naturel à l'état pur
    En savoir +
  • Saint-Cézaire sur Siagne

    Découvrez les Rencontres Musicales et les Festivals de Saint-Cézaire sur Siagne
    En savoir +
  • Saint-Cézaire sur Siagne

    La terre d'olive avec ses procédés ancestraux
    En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
image

Démocratie Participative

Qu'est-ce que la Démocratie Participative ? En savoir +
image

Formalités administratives

Etat civil - Passeport - Urbanisme - Cantine - Formulaires En savoir +
image

Réglementation

Bruit du voisinage - Stationnement au centre-village - Emploi du feu En savoir +
  • 1

Informations importantes

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
8
9
10
14
17
21
22
23
 
 
Charte passeport jeune: Passeport jeunes - charte.pdf

 

AVIS D'ENQUETE PUBLIQUE

Avis d’enquête publique portant sur les projets de modification de droit commun n°3 et n°4 du PLAN LOCAL d’URBANISME relatifs à la réhabilitation de RIVIERA et à l’aménagement du Parc d’Activités des Hauts de Grasse,

du 08 juin au 08 juillet 2022

Les dossiers seront consultables en mairie et sur notre site internet.

Pour toutes informations complémentaires, merci de bien vouloir contacter l'accueil de la mairie au 04.93.40.57.57 ou par mail à : amenagement@saintcezairesursiagne.fr 


SUSPENSION DES PERMANENCES TELEPHONIQUES ET DES RENDEZ-VOUS A L'ACCUEIL DU SERVICE URBANISME
Nous vous informons que l'accueil du service urbanisme (rendez-vous et permanence téléphonique) sera restreint du 27 mai au 12 juin inclus.
Pour toutes informations relatives au Plan Local d'Urbanisme (PLU), vous pouvez prendre rendez-vous au 04.93.40.57.57
Pour toute urgence, merci de bien vouloir contacter l'accueil de la mairie au 04.93.40.57.57 ou par mail à urbanisme@saintcezairesursiagne.fr 
 
Prochain rendez-vous disponible le lundi 13 juin 2022 et prochaine permanence téléphonique le mardi 14 juin 2022 de 16 h à 18 h.
Merci de votre compréhension.

CONVOCATION DES ELECTEURS POUR L'ELECTION DES DEPUTES A L'ASSEMBLEE NATIONALE
Vous trouverez le décret n°2022-648 du 25 avril 2022 convoquant les électeurs pour l'élection des députés à l'Assemblée Nationale en cliquant ICI
 

AVIS
Des travaux d'entretien de la végétation nécessaires au bon fonctionnement des lignes à haute tension se dérouleront sur la commune:
du 09/05 au 31/12/2022
l'éxecution de ces travaux a été confiée aux entreprises:
- Maria Frères
- ATE

 
ARS - CONTROLE SANITAIRE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE 
 
Vous trouverez les résultats du contrôle sanitaire de l'eau destinée à la consommation humaine en cliquant ICI
 

TRAVAUX RESEAU TELEPHONIQUE  
 
Des travaux d'entretien et d'amélioration du réseau téléphonique
sont actuellement réalisés par SCOPELEC (nouveau sous-traitant orange).
 
Ces interventions peuvent provoquer des coupures
de téléphone chez certains administrés.
 
 
 
Merci de votre compréhension. 
 

DEPLOIEMENT DE LA FIBRE

Nous avons le plaisir de vous informer que la 2ème tranche des travaux de déploiement de la fibre débutera

cette 2ème quinzaine d’Avril

et se

terminera fin 2022, début 2023.

 

Les premières connexions à la fibre seront disponible à partir de fin octobre.

 

Nous vous tiendrons informé de l’avancée des travaux.


PROJET D'INSTALLATION D'UNE FUTURE ANTENNE TELEPHONIE MOBILE FREE 

Vous trouverez un dossier d'information concernant l'installation future d'une antenne téléphonie mobile "free" sur la commune de Saint-Cézaire-sur-Siagne en cliquant ICI


INTERDICTION TEMPORAIRE DE BRULAGE 

En raison de la sécheresse, le brûlage de végétaux est interdit par arrêté préfectoral pour les particuliers et les professionnels sur l'ensemble du territoire des Alpes-Maritimes jusqu'au 30 juin 2022 inclus.

Il est rappelé que, conformément à l'arrêté n°2014-453, cette interdiction reste applicable du 1er juillet au 30 septembre inclus  


SERVICES CIVIQUES

Votre mairie s’engage pour vous et avec vous !

Vous avez moins de 26 ans ? Vous souhaitez participer à la vie de Saint-Cézaire-sur-Siagne ?

8 missions rémunérées sont ouvertes sur notre commune d'une durée de 6 à 8 mois 

Pour en savoir plus cliquez ici


 RENTREE SCOLAIRE 2022/2023 

L'inscription scolaire des enfants nés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019 ou nouveaux arrivants sur la commune aura lieu en Mairie à partir du 

Mardi 4 janvier 2022

(les mardis & jeudis matin et mercredis toute la journée)

Merci de vous munir de votre livret de famille, d'un justificatif de domicile et du carnet de santé de l'enfant.

(pour les enfants venant d'une autre école, un certificat de radiation sera demandé).  


DEMATERIALISATION DES DEMANDES D’AUTORISATION D’URBANISME

---------------------------------

A compter du 1er janvier 2022 :

simplifiez vos démarches et déposez vos demandes d’autorisation d’urbanisme par voie électronique sur le site www.saintcezairesursiagne.fr

rubrique urbanisme. 


 PHOTO DU MOIS

 Nous recherchons des photos de notre commune pour le panneau lumineux.

Vous avez de jolis clichés du village et vous souhaitez les partager,

 adressez-les par courriel à info-village@saintcezairesursiagne.fr

Format numérique minimum 200x250/400x500/800x1000...

Vos photos seront présentées sur notre panneau d’informations lumineux. 


 

 

 

 


 

 


 

 

 

Conservatoire Départemental de Musique des Alpes-Maritimes

66 route de Grenoble

Batiment Ariane - Nice Leader - 06200 NICE

Les bureaux sont ouverts au public

du lundi au vendredi

de 9 H à 12 H et de 14 H à 17 H

Tel. +33(0)4 93 83 60 40

Inscriptions : www.cdm06.fr

Le Conservatoire Départemental de Musique dispense des cours de musique pendant l'année scolaire après la classe ainsi que les mercredis et samedis dans toute la zone du moyen et haut pays niçois. Les cours sont ouverts aux enfants et aux adultes, assurés par des professeurs diplômés. Possibilité de prêt d'instruments. Il assure également une initiation musicale par la mise en place de jardins musicaux pour les moins de 6 ans et propose aussi des concerts de professeurs et des auditions publiques d'élèves.

Ci-dessous, le très beau concert des 30 ans du Conservatoire départemental a eu lieu le 19 avril 2015. Concert

 

 

La bibliothèque à Saint-Cézaire sur Siagne

 

1, rue Arnaud - Tel: 04 93 60 29 92 - Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

La bibliothèque ouvre ses portes :

  • le mardi de 8h30 à 12h00 et de 16h00 à 18h00
  • le mercredi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00
  • le vendredi de 16h30 à 18h30
  • le samedi de 9h00 à 13h00

La lecture est une activité volontaire qui distraie et apporte du plaisir autant qu’elle éduque, à la différence de la télévision qui se regarde de façon passive. 

L'inscription est gratuite (fiche d'inscription). Documents à fournir : attestation de domicile, carte d'identité. Pour l'inscription, les mineurs doivent être accompagnés d’un parent.

Fonds : La bibliothèque bénéficie d’un budget pour les acquisitions. Elle travaille en partenariat avec la médiathèque départementale de Nice (Bibliobus, musibus, vidéobus, ludibus). Elle accepte les dons de documents (Livres et CD dans un état impeccable uniquement ou présentant un intérêt spécifique). Le catalogue est mis en ligne (Consultable sur le site de la bibliothèque).

Conditions de prêt : Prêt de livres et de CD gratuit. 6 livres, 5 CD pour 3 semaines et 1 DVD par famille pour 1 semaine. Revues consultables sur place et en prêt.

Accès internet : un poste informatique est réservé au public : usage libre et gratuit sur présentation d'une pièce d'identité.

Les animations sont gratuites et ouvertes à tous.

 

 

 

 

La Préhistoire

Le territoire de la commune de Saint-Cézaire-sur-Siagne a livré beaucoup de traces montrant une présence humaine à l'époque préhistorique, sous la forme de sépultures pour les plus anciennes et d'habitats, fortifiés ou non, pour les plus récentes. Ce territoire est ainsi connu pour appartenir à l'un des secteurs de France recélant une des plus fortes concentrations de tombes mégalithiques. Celles-ci, principalement des dolmens, remontent au néolithique ou au chalcolithique (début de l'Age du Bronze). Parmi les habitats non fortifiés, on dénombre essentiellement des grottes ou abris sous roche (grotte de la Baume, grotte du Guano…) ; à la même époque, d'autres cavités, principalement des avens, ont été utilisées comme lieux funéraires (aven du Trou Camatte). Les habitats fortifiés recensés (enceintes de Camp Long, de Colle Basse…) sont construits en pierre sèche et caractéristiques de l'Age du Fer, mais certains perdurent durant l'époque romaine, voire le haut Moyen Age.

 

L'Antiquité romaine

Durant l'Antiquité romaine, une occupation humaine est abondamment attestée un peu partout sur le plateau et les collines qui le dominent au nord, par la découverte de fragments de céramique ou de tombes sous tegulae (grandes tuiles plates). Cet habitat, dispersé, est celui d'une société presque exclusivement rurale. Il faut cependant noter la présence d'une famille d'origine aristocratique, vraisemblablement liée à la cité de Fréjus, qui a laissé sa trace sous la forme d'un sarcophage portant une inscription funéraire.

 

 

Le Moyen Age

Après un haut Moyen Age resté, comme dans toute la région, très discret à la fois dans les textes et sur le terrain, les sources d'archives signalent, au plus tard en 1113, l'existence d'une église, ce qui suppose alors la présence sur ce territoire d'une population d'importance non négligeable. Cette église est dédiée à saint Césaire, qui a été moine au monastère de Lérins avant de devenir évêque d'Arles. Au cours du XIIe siècle, l'abbé de Lérins et l'évêque d'Antibes s'en disputent la possession ; elle finit par échoir à l'évêque et, après lui, au chapitre cathédral.

Dans le courant de la première moitié du XIIe siècle, un aristocrate, qui a très probablement construit son château non loin de l'église, lui donne le nom de celle-ci et l'adopte lui-même comme patronyme ; c'est ainsi que naissent le fief, puis le village, de Saint-Cézaire. Ce château n'est pas localisé précisément, mais se dressait vraisemblablement au cœur de la partie la plus ancienne du village actuel. Les droits sur la seigneurie tombent ensuite entre plusieurs mains et, vers le milieu ou la deuxième moitié du XIIIe siècle, l'un de ces coseigneurs érige un second château ; celui-ci est conservé et abrite aujourd'hui la mairie.

Peut-être dès le XIIe siècle ou au plus tard dans la première moitié du XIIIe, la population a été regroupée auprès du château, en développant un village. On ne sait pas si celui-ci a été dès l'origine enfermé dans une enceinte ; c'est au moins le cas au XIVe siècle. Par la suite, durant cette période difficile de tous les points de vue qu'est l'extrême fin du Moyen Age, le village de Saint-Cézaire comme tous ceux de la région voit sa population décliner, sans être cependant totalement déserté, contrairement à certaines agglomérations voisines, telles Cabris. C'est ainsi qu'au sortir du gros de la crise, en 1471, on y dénombre encore 16 "maisons habitées".

Comme dans toute la région, le rassemblement de la population pour constituer le village a très rapidement fait disparaître toute trace de l'habitat dispersé ancien. Dès lors, il est évident qu'une part du territoire – qui n'était donc plus habité – a été destinée à la culture mais aussi à l'élevage, mais l'on est très peu renseigné pour cette époque dans ce domaine.

 

 

L'époque moderne

Malgré l'impact des Guerres de Religion, la démographie et l'économie de Saint-Cézaire se redressent dès la fin du XVIe siècle. Après plusieurs décennies d'absence ou d'insuffisance d'entretien, les maisons sont à reconstruire. C'est ce qui est fait, en les modernisant : les nouvelles maisons sont toutes maçonnées à la chaux ; elles s'élèvent sur plusieurs niveaux, desservis par un escalier intérieur. Le village commence ainsi à prendre un aspect proche de celui que présente aujourd'hui sa partie la plus ancienne, entre la mairie et le bord du plateau. On y compte déjà 100 maisons en 1608 et à peu près autant en 1698, date à laquelle elles abritent 162 familles (soit dix fois plus que deux siècles auparavant). Du fait de ce développement et du fait aussi d'une certaine période de sécurité qui se met en place après la fin des Guerres de Religion (rappelons que l'Edit de Nantes est publié en 1598), certaines constructions commencent à apparaître hors de l'enceinte médiévale, à l'est de celle-ci, en bordure du plateau, et ce dès le début du XVIIe siècle. Dans les premières décennies du XVIIIe siècle, la population continue à augmenter et elle atteint les 275 familles en 1728 ; c'est l'époque où vient d'être construite l'église actuelle, remplaçant l'édifice médiéval. En 1765, ce sont 1026 Saint-Cézariens qui occupent 165 maisons (soit six personnes, c'est-à-dire un ou deux couples et leurs enfants, par maison).

C'est à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle, par deux cartes anciennes essentiellement, que l'on commence à mieux connaître la façon dont était exploité le territoire de la commune. Même si ces cartes n'indiquent pas de façon très fine ce qu'a été l'exploitation du sol à cette époque, elles s'accordent pour montrer qu'en cette seconde moitié du XVIIIe siècle, une nouvelle forme d'habitat dispersé s'est largement diffusée sur l'ensemble du territoire. D'ailleurs, le cadastre de 1819, qui dresse un état des lieux détaillé, figure sur tout le plateau qui représente la majeure partie du territoire communal, des zones boisées plus ou moins étendues interrompues par endroits de vastes zones de parcelles cultivées ; sur ces dernières sont réparties de nombreuses constructions (bastides, cabanons, bergeries et simples enclos). Faute de disposer pour l'instant d'études plus poussées, on peut proposer que ce nouvel habitat dispersé se soit implanté, peut-être vers la seconde moitié du XVIIe siècle, plus probablement au début ou au cours du XVIIIe.

 

L'époque contemporaine

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, le chiffre de population évolue lentement, en passant de 1099 habitants en 1793 à 1486 habitants en 1851. Dans ce contexte, dès le tout début du XIXe siècle, de nouvelles maisons apparaissent dans l'agglomération, principalement situées à l'est de la nouvelle église paroissiale, dans un quartier dont l'urbanisation avait été prévue dès la fin de l'Ancien Régime.

Durant la seconde moitié du XIXe siècle et le début du XXe, le chiffre de population diminue d'abord lentement jusqu'en 1906 où il est de 1240 habitants, puis beaucoup plus rapidement puisqu'on ne compte plus que 1043 habitants en 1911, 754 habitants en 1921, 680 habitants en 1926. Ce déclin démographique s'explique vraisemblablement en partie par l'attrait des industries alors développées à Grasse, mais il est bien sûr accentué par les décès qui surviennent lors de la guerre de 1914/18. Néanmoins, durant cette période, les revenus liés à l'exploitation de l'olivier, accumulés dans les décennies précédentes, sont investis dans la création de deux nouvelles zones urbaines, l'une au nord du village médiéval, l'autre à l'est. Les familles aisées cherchent ainsi à délaisser le secteur le plus ancien de l'agglomération au parcellaire exigu pour occuper des quartiers neufs où l'urbanisme est plus aéré et leur donne la possibilité de disposer de jardins au pied des façades opposées à la rue. Dans le même temps, on assiste à une forte décadence de l'activité agricole, qui entraîne un abandon progressif de beaucoup de parcelles jusque là cultivées et de la plupart des constructions destinées à l'élevage.

Après la guerre de 1914, le redémarrage démographique est extrêmement lent. Il n'a pas encore eu lieu en 1946 (669 habitants) et ne s'amorce que très timidement à partir des années 60 (809 habitants en 1968). Il s'accélère en revanche nettement à partir des années 80 (1578 habitants en 1982, premier dépassement du chiffre maximal antérieur : 1486 habitants en 1851). Mais ce renouveau se trouve accompagné du choix d'une toute nouvelle forme d'habitat. On ne cherche plus à résider dans l'agglomération mais à construire sa maison au centre d'une parcelle de terrain qui puisse constituer autour d'elle un jardin d'agrément. C'est ainsi que l'extension du village s'interrompt pour laisser apparaître dans les zones anciennement cultivées, proches ou éloignées de l'agglomération, des villas isolées, installées sur des parcelles de surface de plus en plus réduite.

Jean-Claude Poteur

 

 

 
En cours de finalisation 

 

 

 
En cours de finalisation

 

Plus d'articles...

La mairie de Saint-Cézaire sur Siagne : nous contacter

Nous contacter

Marie de Saint-Cézaire
5, rue de la République
06530 Saint-Cézaire sur Siagne

+33(0)4 93 40 57 57
mairie@saintcezairesursiagne.fr

Horaires :

Du lundi au vendredi :
8h30 à 12h
14h à 18h le lundi
14h à 17h les mercredi et vendredi

 

Tourisme à St-Cézaire :

3, rue de la République

 

Info-Village

Connexion Elus / Asso

Nos partenaires

  

Nos partenaires institutionnels